Avoir un chien réduit le stress des enfants.

On s’en doutait déjà mais la présence d’un chien à la maison a un réel effet bénéfique sur les enfants. Une nouvelle étude parue le 25 novembre 2015  a essayé de mesurer l’effet positif que pouvait avoir un chien sur la santé mentale des enfants et sur leur poids.

relation chien enfant

Cette étude a suivi 643 enfants âgés de 4 à 10 ans sur une période de 18 mois et a évalué plusieurs paramètres : niveau de stress, Indice de Masse Corporelle (IMC), temps d’activité physique et temps passé devant un écran !

Après analyse, les résultats n’ont montré aucune différence significative entre l’IMC, le temps d’activité physique ou le temps passé devant un écran entre les enfants avec ou sans chien. Par contre, l’étude a montré une réelle différence dans le niveau de stress entre les enfants vivant avec un chien et ceux ne vivant pas avec un chien.

Cette baisse du stress peut s’expliquer de différentes manières. D’abord d’un point de vue physiologique : les interactions sociales entre un enfant et un chien s’accompagnent d’une libération d’ocytocine aussi bien chez le chien que chez l’enfant. Cette hormone joue un rôle important dans l’amour et l’attachement. De plus, l’ ocytocine diminue les niveaux de cortisol (= l’hormone du stress) et va donc réduire la réponse au stress.

D’un point de vue psychologique, la présence d’un chien influence les enfants à plusieurs niveaux : dans le jeu, dans les soins, dans l’amitié et dans les interactions sociales.

> Le jeu permet à l’enfant d’expérimenter de nouvelles choses, de faire de nouvelles explorations et augmente son activité physique.

> Les soins que l’enfant prodigue à son chien développent son sens des responsabilités et son empathie. Cela lui permet aussi d’augmenter ses connaissances, notamment dans le domaine  des animaux.

> Avoir un chien stimule en outre les interactions sociales : cela permet dans un premier temps d’établir des contacts avec d’autres gens (rôle de catalyseur). Cela permet aussi à l’enfant de développer la communication verbale et non-verbale. Et en dernier lieu de développer les qualités  relationnelles.

> Au niveau de l’amitié, créer des liens d’amitié avec son chien développe la confiance en soi de l’enfant, et permet à l’enfant d’avoir un confident.

Le schéma suivant résume tout ces mécanismes psychologiques :

Effet des chiens sur le stress

Aux Etats-Unis, la santé publique conseille activement l’acquisition d’un animal de compagnie chez les adultes (pour améliorer la santé mentale, limiter l’obésité et pour donner envie d’arrêter le tabac car 28 % des fumeurs américains disent qu’ils seraient près à arrêter de fumer pour éviter de nuire à la santé de leur animal de compagnie). Avec une telle étude, la santé publique pourrait aussi envisager de conseiller l’achat d’un chien pour les enfants. Toutefois, d’autres études sont nécessaires comme notamment une étude à long terme pour déterminer les effets dans le temps de cette diminution du stress chez les enfants.

Retrouvez l’étude complète en suivant ce lien : http://www.cdc.gov/pcd/issues/2015/15_0204.htm

Copyright :

Image 1 : alexandralexey / 123RF Banque d’images
Image 2 : http://www.cdc.gov/pcd/issues/2015/15_0204.htm

Cet article vous a plu ? 

Allez encore plus loin pour assurer la bonne santé de votre compagnon à 4 pattes en téléchargeant mon :

"Manuel des Premiers Secours pour Chats et Chiens" !

Manuel des premiers secours pour chats et chiens

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *