Apprendre la propreté à son chiot

Adopter un chiot est un émerveillement et une grande joie mais très vite il va falloir revenir à des occupations plus terre à terre et sortir la serpillière pour nettoyer les petits pipis ! Apprendre la propreté à son chiot est donc la première chose à faire dès l’arrivée de celui-ci à la maison. Cet apprentissage va durer plusieurs semaines voire mois, les chiots sont généralement propres au plus tard à l’âge de 6 mois.

Les chiots ont généralement besoin de faire leurs besoins toutes les 1 à 2 heures. Quand ils ont envie, ils deviennent turbulents, se mettent à tourner et à renifler partout.

Propreté chez le chiot

Alors comment apprendre la propreté à son chiot ?

Pour apprendre la propreté à son chiot, il convient de le sortir le plus souvent possible au cours de la journée afin de lui donner l’occasion de faire pipi dehors. En pratique on sortira le chiot dès son réveil, après chaque repas et avant de le coucher. Quand le chiot a bu ou a mangé, il faut en général 5 à 10 minutes pour que l’envie de faire ses besoins se fasse sentir, il ne faudra donc pas tarder à le sortir.

Dès que le chiot fait devant vous, il faut le féliciter et le récompenser pour qu’il comprenne que faire ses besoins dehors est une bonne chose (vous pouvez associer la récompense à une phrase particulière du type « c’est bien tes besoins » ou « c’est bien pipi » comme ça cette phrase deviendra avec le temps un ordre/réflexe et votre chien fera ses besoins en entendant ces mots).

Et s’il a fait en votre absence ?

Si votre chiot a fait pipi à l’intérieur en votre absence, ne le disputez surtout pas. Les accidents peuvent arriver. Nettoyez en son absence (pour qu’il ne vous voit pas et n’associe pas celà à un jeu), et ne lui accordez aucune attention.

Disputer son chien, lui mettre « le nez dedans » sont absolument à éviter. Ces réprimandes n’ont aucune efficacité, le chien n’associe pas le pipi qu’il a fait quelques heures auparavant avec la punition. Certains propriétaires d’animaux vont dire « mais si, il a l’air penaud, il sait ce qu’il a fait ». C’est ARCHI-FAUX ! le chiot associe la réprimande au retour de son maître et à la présence de la flaque sur le sol mais pour lui la flaque n’a aucun rapport avec son acte de faire pipi quelques heures avant (ce serait une flaque d’eau ou de tout autre liquide, le chiot prendrait le même air penaud).

Et s’il fait devant vous ?

S’il fait devant vous, emmenez-le vite dehors, de manière à ce qu’il finisse ses besoins sur un endroit autorisé. Surtout ne le grondez pas et ne soyez pas menaçant, cela aurait un effet négatif sur son apprentissage : il pourrait avoir peur par la suite de faire ses besoins devant vous.

Attention à ne pas confondre malpropreté et « pipis de joie ». Certains chiots peuvent en effet faire une petite flaque de pipi lorsqu’ils sont très excités (par exemple quand ils retrouvent leur maître, quand ils sont félicités…).

Et la propreté de nuit ?

L’apprentissage pour la propreté de nuit est plus long.

On pourra essayer de sortir le chiot le plus tard possible avant d’aller dormir et le plus tôt possible au réveil. Ne plus donner d’eau après 21 heures est aussi un bon truc (par contre n’oubliez pas de remettre la gamelle le matin 🙂 ).

Si ça ne marche pas ?

Comme nous l’avons dit en introduction, l’apprentissage de la propreté peut durer plusieurs mois. La durée va dépendre de la race et du moment où cet apprentissage a commencé. Certaines races peuvent mettre plus de temps à devenir propres, c’est la cas des Beagle, Bichons Maltais et des Yorkshire (l’apprentissage peut durer jusqu’à 1 an !). Surtout soyez patients et mettez toutes les chances du côté de votre chien en le sortant le plus souvent possible au cours de la journée.

Si malgré tout, votre chiot ne devient pas propre, il est judicieux de consulter un vétérinaire pour que celui-ci s’assure que le chiot n’ait pas un trouble particulier expliquant sa malpropreté (problème urinaire (malformation, infection…), trouble comportemental etc…). De même si votre chien devient malpropre alors qu’il était propre auparavant, il convient de voir le vétérinaire pour vérifier que votre chien ne développe pas une maladie particulière (un trouble hormonal qui augmente la consommation d’eau et donc l’envie d’uriner, un trouble du comportement…).

NB : Bien éduquer son chiot est primordial afin de lui donner un bon départ et de pouvoir ainsi profiter au maximum de lui. Le sujet de la propreté, ainsi qu’une multitude d’autres sujets, est abordé dans le très bon guide de 342 pages « Dressez votre chien en 15 minutes par jour » écrit par l’éducateur canin professionnel Caroline Lange. 

Cet article vous a plu ? 

Allez encore plus loin pour assurer la bonne santé de votre compagnon à 4 pattes en téléchargeant mon :

"Manuel des Premiers Secours pour Chats et Chiens" !

Manuel des premiers secours pour chats et chiens

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *