Santé chien : zoom sur les problèmes de poils

Pour vérifier l’état de santé de votre fidèle compagnon, le poil du chien sert d’outil de mesure très probant. Qu’il soit cassant, sec ou tombant, vous devez porter beaucoup d’attention sur l’état de son poil, il peut s’agir d’un signe d’un problème de santé.

pelage chien

Y a-t-il une chute normale ?

Lors des mues saisonnières, il arrive que votre chien perde de poils en grande quantité. Mais ne vous affolez pas, cela s’inscrit dans les cycles de son développement, il s’agit d’un processus tout à fait naturel. En effet, il se trouve que le pelage du chien se renouvelle continuellement, notamment au printemps et en automne, afin que l’animal puisse supporter les conditions thermiques de chaque saison. Les chiens à poils moyens ou longs font face à des pertes plus abondantes. Enfin, les chiennes perdent également leurs poils lorsqu’elles sont en pleine gestation ou viennent de mettre bas.
Lors de ces chutes de poils « normales », vous pouvez améliorer la qualité du pelage de votre chien en le renforçant à l’aide de compléments nutritionnels à base d’Omega-3 et d’Omega-6 (comme le Viacutan Plus par exemple).

Perte anormale de poils : les maladies mises en cause

Même si les chutes de poils chez un chien ne sont pas toujours alarmantes, il se peut que cette perte découle d’une maladie parasitaire ou hormonale. Faisons le point sur ces problèmes de poils.

En ce qui concerne les maladies parasitaires ou bien les mycoses, on peut citer entre autres :

  • La Démodécie. L’acarien Démodex est responsable de cette maladie. En ébourrant la zone du museau et le contour des yeux, l’action de la petite bête entraîne des infections. Les chiots ainsi que les chiens très affaiblis y sont très vulnérables bien que la maladie soit peu urticante.
  • La Dermatite à Piqûres de Puces(DAPP). Il s’agit d’une allergie due aux piqûres de puces (comme son nom l’indique). Ces allergies provoquent de fortes démangeaisons et dépilations importantes localisées surtout sur ce qu’on appelle le triangle dorso-lombaire.
  • La Teigne. Il s’agit d’une mycose provoquée par des champignons filamenteux, les dermatophytes à la surface de la peau et à la base des phanères : poils et griffes chez le chien. Vous constaterez ainsi des dépilations sur la tête, les cuisses ou la croupe. C’est une zoonose puisqu’elle est transmissible à l’homme.

teigne chienLésion de teigne chez un chien

D’autres maladies hormonales peuvent également engendrer la chute des poils, à savoir :

  • L’hypothyroïdie. C’est la maladie hormonale la plus fréquente chez le chien. L’animal est affaibli et mou. Cette maladie se manifeste par l’apparition de taches sombres et un épaississement de la peau.
  • Le diabète sucré. L’insuffisance en insuline oblige le chien à boire plus et uriner plus souvent. Très dangereuse, cette maladie demande un traitement médical immédiat et elle s’accompagne souvent d’obésité chez le chien.
  • L’hyperoestrogénisme. Il s’agit d’un kyste ovarien qui touche les femelles non stérilisées ou une tumeur des testicules chez le mâle.

Ceci étant, en tant que maître dévoué vous devez assurer que les soins réguliers soient bien suivis pour assurer un maintien de sa santé même si les dépenses sont parfois considérables. C’est pourquoi nous vous conseillons d’intégrer une mutuelle chien pour prendre en charge, tout ou en partie, les frais de santé de votre chien.

Visitez le blog paroleanimaux.com pour lire d’autres articles intéressants.

Cet article vous a plu ? 

Allez encore plus loin pour assurer la bonne santé de votre compagnon à 4 pattes en téléchargeant mon :

"Manuel des Premiers Secours pour Chats et Chiens" !

Manuel des premiers secours pour chats et chiens

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *